Avant RC Lens-Angers SCO | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 24/11/2021 à 15h47

Après le revers à Brest, les Lensois n’ont pas le temps de s’attarder sur la défaite 4-0. Un calendrier chargé les attend, avec pas moins de trois rencontres en neuf jours. Le temps est à la remobilisation comme l’expliquent le coach artésien Franck Haise et l’attaquant lensois Ignatius Ganago.

Sur le précédent match

Une voix particulière en conférence d’après-match à Brest note un journaliste. « C’était une voix de déception » précise Franck Haise. L’entraîneur Sang et Or était en effet des plus insatisfaits. « On était loin de ce que l’on devait donner. Je n’ai pas aimé notre match dans son ensemble, surtout son entame. Pendant 25 minutes, on était loin de ce que l’on est habitué à faire. On peut perdre contre n’importe qui mais pas de cette manière ! » Un sentiment partagé par le numéro 9 artésien : « C’était insuffisant. On a pris un but dès la 3e minute et un deuxième à la 13e… On aurait dû être plus vigilants, il faut donner beaucoup plus ! » Néanmoins, l’international camerounais se veut positif et regarde vers l’avant : « Ce sont des moments difficiles à vivre mais aujourd’hui, c’est derrière nous. Il ne faut pas s’éterniser sur cette défaite. On doit se focaliser sur les prochaines rencontres qui arrivent très vite. »

Sur l’état de forme du groupe

À deux jours de la réception d’Angers, l’entraîneur lensois a fait un point sur son effectif : « Même s’il s’est entraîné cette semaine, Wesley Saïd (ischio-jambiers) ne se sent pas tout à fait libéré. Il ne sera donc pas opérationnel pour ce week-end. » Toujours du côté de l’infirmerie, Deiver Machado (ménisque externe) poursuit son programme de reprise. Franck Haise précise tout de même qu’il « devrait revenir dans le groupe au mieux courant janvier ». Quant à Charles Boli, le jeune lensois a ressenti une petite tension au niveau de l’adducteur ce matin : « Rien dalarmant », précise le coach de l’équipe première. « Mais avec les échéances à venir, on a préféré le ménager et lui octroyer du travail en salle. »

Sur le prochain match

Sixième au classement, Angers SCO connaît un bon début de saison (5 victoires, 6 nuls et 3 défaites). « C’est une équipe qui tourne bien. », explique Franck Haise. « Un nouveau staff est arrivé et a imposé sa philosophie à un effectif de qualité, avec beaucoup de technicité au milieu et devant. Ils ont trouvé un bon équilibre et sont capables de poser beaucoup de problèmes dans l’animation offensive et de se projeter rapidement. Angers peut faire mal. Je ne suis pas étonné qu’il soit dans le haut du tableau. » Impatient de retrouver Bollaert-Delelis, Ignatius Ganago s’attend à un match beau à disputer et à regarder : « Angers joue au ballon et cherche à sortir derrière. Pour notre part, on va jouer notre jeu tout en essayant d’harceler notre adversaire. » Dans un stade plein, puisque le match se jouera (encore) à guichets fermés, l’attaquant lensois savoure déjà l’ambiance qu’il imagine extraordinaire : « Ça motive ! J’ai l’impression que nos supporters sont de plus en plus nombreux. C’est impressionnant ! On cherche toujours à gagner nos matchs devant eux. Comme d’habitude, on va essayer de leur faire plaisir. »

Sur la sélection camerounaise d’Ignatius Ganago

Appelé avec les Lions Indomptables (2 victoires pour une entrée en jeu), l’international a apprécié ce moment fort de sa carrière : « C’était particulier car la sélection compte beaucoup pour moi. On a décroché une qualification, chez nous, contre l’équipe costaude de la Côte d’Ivoire. C’était une explosion de joie ! On était très content. C’est la première fois que je vivais ce genre de moments, auquel j’ai envie de goûter à nouveau. »

jour de conf' en vidéo

rclens.fr