Doté d’une architecture particulière, Bollaert-Delelis est l'antre des Sang et Or depuis 90 ans ! Rénovée à plusieurs reprises, l'enceinte artésienne a accueilli les plus grandes compétitions de football comme l'Euro 1984, la Coupe du Monde 1998 ou encore 2016 et elle doit notamment sa réputation au public lensois, chaleureux et coloré. Avec une capacité de 38 223 places, le stade du Racing est l'un des rares de l'hexagone à être situé au cœur de la ville.
la passion à l'unisson
Bollaert, c'est...
  • Une capacité totale de 38 223 places
  • 3 virages populaires (Marek, Delacourt 0 et Trannin 0) avec placement libre et position debout
  • Une aire de jeu de 105 m x 68 m (7140 m²)
  • 2 écrans géants (40m²)
  • Un dispositif de vidéosurveillance de 40 caméras
Plan tribunes stade Bollaert-Delelis rclens Saison 2023-2024
en chiffres
  • Date d’inauguration : 18 juin 1933
  • Record d’affluence historique : 48 912 spectateurs (RC Lens 2-1 Marseille, 1991-1992)
stade bollaert-delelis

Félix Bollaert. Fils du Président du Conseil d’Administration de la Compagnie des Mines de Lens, Félix Bollaert (1855-1936) est Chargé de la direction du service commercial de l’entreprise minière après des études à l'école polytechnique. En 1922, il succède à son père à la direction de la Compagnie des Mines. Son travail dans la reconstruction des installations minières est pris en exemple par le gouvernement. Avec son épouse Marthe Le Gavrian, ils créent plusieurs prix et fondations caritatives, comme l’action « La goutte de lait » qui vise à distribuer des produits alimentaires pour les nourrissons du bassin minier.

Félix Bollaert est à l’initiative de l’inauguration du stade le 18 juin 1933. Après son décès en 1936, son nom sera donné à l’enceinte artésienne ainsi qu’à la Fosse 13 bis.

André Delelis. Maire de Lens pendant plus de trente ans (1966-1998), il est également député, Ministre du Commerce de de l’Artisanat et sénateur. Avec Arnold Sowinski et Henri Trannin, André Delelis fait partie de ceux qui contribuent à la renaissance du Racing après le désengagement du club de la Compagnie des Mines et le dépôt de bilan en 1969. Il déclare : « Tous ensemble, on s’est battus pour sauver le Racing Club de Lens. Je ne pouvais pas accepter que le club disparaisse, sinon, il aurait été fort probable que l’on ne joue plus jamais au football à Lens. »

Passionné des Sang et Or et conscient de l’importance du club dans la vie des Artésiens, il permet à la municipalité de devenir propriétaire du stade. Après son décès en 2012, son nom est associé à celui de Félix Bollaert.

Félix Bollaert et André Delelis Stade Bollaert-Delelis RCLens