En octobre, le Racing se pare de rose | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 11/10/2021 à 17h30

Dans le cadre de la campagne « Octobre rose », le RC Lens agit et sensibilise sur le cancer du sein. À cette occasion, l’équipe de deuxième division féminine revêtira un maillot rose pour ses deux prochaines rencontres face au Havre et à Saint-Maur-des-Fossés. Une tunique événementielle qui sera par la suite vendue aux enchères pour la bonne cause. Explications…

SANG, OR ET ROSE !

Club citoyen et engagé, le Racing Club de Lens rejoint le mouvement et affiche la couleur ! Le rose sera ainsi à l’honneur tout au long du mois d’octobre avec notamment un maillot événementiel dont les traditionnels éclats sang et or cèdent leur place à une teinte symbolique et porteuse d’un message fort. Elaborée spécialement pour « octobre rose » en lien avec Puma, la tunique lensoise s’affichera dans les rangs de la D2F lors des deux prochains matchs, à domicile face au Havre, leader du championnat, et à l’occasion d’un déplacement à Saint-Maur. Pour accompagner la recherche, ces maillots seront ensuite proposés à la vente à travers des enchères solidaires dont la somme récoltée sera intégralement reversée à la lutte contre le cancer. En outre, différents accessoires de couleur rose orneront les tenues des joueuses de Sarah M’Barek tandis que le coup d’envoi de la prochaine rencontre de championnat au stade Degouve sera donné par un ambassadeur de la cause issu du milieu médical artésien. Un match qui aura décidemment un accent collectif puisque l’ensemble des recettes billetterie du public féminin fera également l’objet d’un don à la recherche contre cette maladie.

Octobre rose
« OCTOBRE ROSE », QU’EST-CE QUE C’EST ?

D’abord lancée aux États-Unis en 1985, la campagne « Octobre rose » fait son apparition en France dès 1994 par l’intermédiaire du groupe Estée Lauder et du magazine Marie Claire. L’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » - devenue « Ruban Rose » en 2020 - est alors créée. Le ruban intégralement rose devient un symbole de la lutte contre la maladie, la couleur symbolisant la douceur, la joie et la bonne santé.

Depuis, tout au long du mois d’octobre, l’initiative permet de sensibiliser la population sur le dépistage et le traitement du cancer du sein et sert à récolter des fonds pour soutenir la recherche. Une campagne ô combien importante alors que cette maladie est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes et la plus répandue à ce jour. Selon la Ligue contre le cancer, plus de 58 000 personnes sont touchées chaque année et 1 femme sur 8 risque de la contracter au cours de sa vie. Signe d’une sensibilisation accrue, la mortalité n’a pas augmenté depuis les années 80 et a même baissé de 1,6% par an entre 2010 et 2018 selon l’Institut national du cancer.

En 2021, l’organisme appelle à briser le tabou autour de ce type de cancer et encourage au dépistage précoce, essentiel dans l’objectif d’une guérison.

LE DÉPISTAGE

La Ligue contre le cancer rappelle qu’« un dépistage réalisé à temps peut sauver la vie ». En effet, s’il est détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90% des cas.

Pour prévenir les risques, l’association préconise de se dépister une fois tous les deux ans dès 50 ans, âge à partir duquel la maladie est plus susceptible d’apparaître. Le dépistage consiste en une radiographie des seins – ou mammographie – et un examen clinique. Il est 100% remboursé. Il est également conseillé de réaliser des examens de prévention une fois par an à partir de l’âge de 25 ans.

Pour se faire dépister, il est possible de prendre rendez-vous sur des sites comme Doctolib. Au niveau régional, le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers dans les Hauts-de-France se charge d’envoyer, tous les 2 ans, une invitation aux personnes âgées de 50 à 74 ans afin de prendre rendez-vous avec un radiologue agréé.

Pour tous renseignements complémentaires, il suffit de contacter le centre au 03-59-61-58-35, par mail contact@crcdc-hdf.fr ou via l’onglet contact du site internet.

rclens.fr