Seko Fofana, Sang et Or jusqu'en 2025 | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 23/05/2022 à 23h03

Le capitaine reste à bord ! Au Racing depuis 2020, Seko Fofana rempile pour une saison supplémentaire sous le pavillon sang et or. Un accord signé symboliquement dans le rond central d'un stade Bollaert à guichets fermés, preuve d’un lien de confiance entre un club et un joueur totalement épanoui sur le terrain comme en dehors. En pleine force de l’âge (27 ans), le milieu international ivoirien appose encore plus sa marque dans l’histoire du Racing Club de Lens.

« Seko était évidemment tout en haut de notre liste. » ; « Il est le joueur le plus complet que l’on pouvait espérer recruter » Lorsque Seko Fofana s’installe dans l’Artois en août 2020, le directeur général Arnaud Pouille et le coach Franck Haise ne cachent pas leur satisfaction. Et pour cause, le jeune homme de 25 ans sort d’une saison aboutie en Serie A avec l’Udinese Calcio (2 buts et 7 passes décisives en 32 matchs) et affiche un potentiel très excitant. Après avoir déjà évolué à Bastia, le milieu ivoirien avait envie de regoûter à la Ligue 1. Le début d’une histoire de passion…

Devenu une pièce maîtresse du dispositif lensois

 

La première campagne de Seko sous la tunique sang et or démarre d’abord timidement, une blessure l’empêchant de s’adapter au système. Il effectue ses premières minutes le 19 septembre 2020 face aux Girondins de Bordeaux. Enfin débarrassé des soucis physiques, il devient titulaire indiscutable dans l’entrejeu. Parfois aux côtés du capitanu Yannick Cahuzac ou du jeune Cheick Doucouré, il apporte son activité incessante et un abattage précieux.

Comme en Italie, il brille par le collectif, en servant ses coéquipiers (4 passes décisives). C’est à partir de la saison 2021-2022 que le statut de Seko change. Nommé vice-capitaine de Yannick Cahuzac, il va affirmer son côté leader.

Dès la première journée face à Rennes, il débloque son compteur but. La machine est maintenant lancée. Leader vocal et pilier du dispositif de Franck Haise, il possède une véritable influence sur le terrain. Son volume de jeu est tel qu’il signe des performances colossales comme dans la victoire prestigieuse face à Marseille au Vélodrome (2-3) : 80 ballons, 91,1% de ses passes réussies (51/56), 7 duels remportés sur 12 et 11 ballons récupérés ! Une présence de tous les instants qu’il lui vaudra la récompense d’être nommé joueur du mois de septembre en Ligue 1 Uber Eats. Une première pour un Lensois depuis Jérôme Leroy en août 2005. Ultra influent par sa capacité à se projeter et à orienter le jeu, il dégage une assurance qui infuse sur ces partenaires.

Seko Fofana prolongation RC Lens

 

Sa deuxième partie de saison montre encore son affirmation dans le leadership et la prise de responsabilités. Lors des seizièmes de finale de la Coupe de France face au voisin lillois, le Racing est mené 2-0 mais pas de panique ! Le capitaine enfile sa cape de super-héros et inscrit deux buts pour revenir à égalité dont une réalisation somptueuse poteau rentrant depuis le côté gauche. Il finira le travail lors de la séance de penaltys en transformant le tir victorieux.

11 jours plus tard il récidive. En championnat cette fois-ci face à Saint-Étienne, il offre la victoire dans les derniers instants d’une splendide frappe enroulée… toujours depuis le côté gauche (1-2) en rentrant dans l’axe. Inépuisable et surtout indispensable, il joue l’intégralité des 38 rencontres de la saison, toutes dans le onze de départ. Une saison tout bonnement exceptionnelle (10 buts et une passe décisive toutes compétitions confondues) couronnée d’une nomination dans le onze type de la saison lors des trophées UNFP et du trophée Marc-Vivien Foé récompensant le meilleur joueur africain de Ligue 1. 

Lié au club jusqu'en 2025

Dans la continuité de cet exercice brillant, le numéro 8 lensois a entamé la saison actuelle avec fracas, distillant 2 passes décisives et inscrivant 2 réalisations. Sa dernière en date ? Un enroulé somptueux après un festival de passements de jambes qui vient se loger dans le petit filet du Stade Rennais. Toujours depuis le flanc gauche bien sûr. Une action désormais classique qui reste dans les mémoires comme « la spéciale Fofana ».

Malgré ce nouveau statut et ces performances, l’homme, lui, reste fidèle à lui-même. Et c'est dans le décorum majestueux de Bollaert au terme de la rencontre face à Lorient qu'il vient de parapher pour une année de plus. Un beau symbole pour celui qui est devenu l'un des maîtres des lieux.

Seko Fofana prolongation RC Lens

 

Arnaud Pouille - Directeur général du Racing Club de Lens : « La prolongation de Seko, notre capitaine, est un marqueur fort de la stabilité du Racing. Depuis son arrivée, par son engagement total sur le terrain comme en dehors, Seko incarne le projet du club et plus que ça même, ses valeurs. Nous nous réjouissons de la poursuite de notre histoire commune. Chez nous, « Captain Seko » a conquis durablement le cœur des supporters, il est également un modèle inspirant de professionnalisme pour tous les jeunes joueurs chaque jour à l’entrainement. Je tiens à saluer sa constance et sa maturité, ainsi que la qualité de son entourage car cette prolongation vient matérialiser des échanges cordiaux et vertueux. »

Florent Ghisolfi - Directeur sportif du Racing Club de Lens : « Franck avait parlé de signal important si Seko restait, sa prolongation en est assurément un. Depuis deux saisons, Seko s’investit tous les jours et à chaque rencontre. Il montre l’exemple constamment, il est tout simplement irréprochable. Seko est heureux au Racing et nous prenons énormément de plaisir également à côtoyer ce leader rayonnant et très respecté. Nous le félicitons pour cette prolongation méritée et le remercions pour son écoute et sa stabilité dans la réflexion. Connaissant son caractère compétiteur, je sais qu’il est déjà tourné sur la suite du championnat. Un mot enfin pour ses conseils avec lesquels nous avons discuté de manière positive pour parvenir à cette signature.»

rclens.fr