Adrien Thomasson, le juste milieu | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 12/01/2023 à 16h00

Adrien Thomasson solidifie l’édifice lensois ! Élégant, polyvalent et travailleur, l’expérimenté milieu de terrain aux 265 matchs de Ligue 1 renforce les rangs sang et or en provenance du RC Strasbourg Alsace. Du haut de ses 29 ans, il s’engage au Racing Club de Lens jusqu’en 2026.

Pour Adrien Thomasson, le sport est une philosophie. Grand compétiteur, le Savoyard pratique à la fois le ski alpin et le football, deux disciplines dans lesquelles il développe de bonnes facultés. Il fait ses premiers pas sur le pré à l’Amical Sportif de Bourg-Saint-Maurice, sa ville d’origine. En parallèle, il est spécialiste du slalom et participe à des compétitions de ski entre 12 et 14 ans. Très endurant, il est aussi un bon coureur à pied. Néanmoins malgré des prédispositions pluridisciplinaires, à 15 ans, il fait le choix de se concentrer exclusivement sur le ballon rond.

Adrien Thomasson, le juste milieu
Infatigable et dynamique

De nature introvertie en dehors des terrains, Adrien Thomasson se transforme lorsqu’il entre sur la pelouse. Très jeune, il devient un leader d’équipe. Doté d’une bonne vision du jeu, il s’épanouit aux postes offensifs mais ne parvient pas à intégrer un centre de formation en raison de son petit gabarit. En 2008, il quitte donc le club de Bourg-Saint-Maurice pour le FC Annecy où il poursuit sa progression avant de rejoindre en 2011 Évian Thonon Gaillard, tout juste promu en Ligue 1. Chez les Roses, le polyvalent milieu se développe avec les moins de 19 ans puis avec l’équipe réserve en National 3. Il intègre le groupe professionnel à la fin de la saison 2011-2012. Il est lancé dans l’élite par Pablo Correa le 6 mai 2012 contre Ajaccio et il prend part aux confrontations contre Nice et Brest, comptabilisant 45 minutes en Ligue 1 à seulement 18 ans. 

 

Adrien Thomasson, le juste milieu

 

Malgré un début de carrière prometteur, le Borain joue peu chez les pros en 2012-2013 et doit s’exiler au Vannes OC qui évolue en National. Pour celui qui n’avait jamais quitté la Savoie, le déclic survient en Bretagne. En 27 apparitions sous le maillot morbihannais, il est décisif à seize reprises (8 buts, 8 passes) dont trois fois dans le même match contre Uzès Pont du Gard et deux fois contre Strasbourg. Ses bonnes prestations n’empêchent pas la relégation du club vannetais mais elles lancent la carrière au plus haut niveau du natif de Bourg-Saint-Maurice. 

Fort de cette expérience à un échelon inférieur, Adrien Thomasson fait son retour à Évian avec l’intention de s’y imposer. S’il y est d’abord remplaçant, il se fait progressivement une place dans le onze de Pascal Dupraz en occupant différents postes. Talentueux, le milieu se montre efficace dès sa première titularisation contre Guingamp en adressant une passe décisive, puis il inscrit son premier but en Ligue 1 contre Rennes, le 10 janvier 2015.

Il est ensuite impliqué dans quatre réalisations des siens lors des quatre rencontres suivantes. Au total, il marque deux fois et délivre 7 offrandes en 21 rencontres. De quoi susciter l’intérêt des autres écuries de l’élite…

Chef d’orchestre dans l’entrejeu

À la fin de la saison 2014-2015, Évian Thonon Gaillard descend en Ligue 2 mais l’énergique offensif a tapé dans l’œil du FC Nantes. En juin 2015, il pose ses valises dans la Loire, où il s’impose en tant que joueur de couloir. En 110 matchs avec les Canaris, il est impliqué sur 24 réalisations. Travailleur, combatif et bon récupérateur, Adrien Thomasson se dévoile comme étant un joueur d’une grande polyvalence. À l’aise aussi bien sur le côté droit que sur l’aile gauche, le droitier s’exprime en réalité le mieux dans une position axiale. Il développe des qualités défensives et met sa pugnacité au service du pressing demandé par ses entraîneurs.

En 2018, il s’engage avec le RC Strasbourg où il devient un membre incontournable du onze en position de numéro dix. Avec le club alsacien, il remporte son premier trophée en soulevant la Coupe de la Ligue en 2019. La saison suivante, il découvre l’Europe en prenant part aux tours préliminaires de la Ligue Europa. Il inscrit d’ailleurs un but et distribue deux passes décisives contre le Maccabi Haïfa. S’il ne parvient pas à se montrer décisif lors des barrages contre Francfort, ces premiers pas européens constituent sa première expérience en compétition continentale. Leader technique et homme de vestiaire, il porte le brassard de capitaine pour la première fois en 2020. À partir de l’été 2021, Adrien Thomasson est placé au centre du système de jeu en 3-5-2 mis en place par Julien Stéphan. Positionné derrière un duo d’attaquants, il s’épanouit dans un rôle de meneur de jeu au point de s’impliquer dans douze réalisations des siens (8 buts, 4 passes).

Adrien Thomasson Mercato RC Lens

 

Après 265 apparitions au plus haut niveau, le milieu de 29 ans arrive à maturité et se présente comme une valeur sûre du championnat de France. Bon dribbleur, Adrien Thomasson sait à la fois marquer (37 réalisations en Ligue 1) et faire marquer ses partenaires (35 passes décisives). Le profil de cet infatigable joueur de devoir (quatre matchs à plus de 13 km parcourus cette saison) colle parfaitement avec le jeu proactif et dynamique de Franck Haise.

En Sang et Or jusqu'en 2026

Arnaud Pouille, directeur général « La signature d’Adrien constitue un renfort de poids pour le Racing Club de Lens. Outre sa polyvalence, Adrien est un joueur référencé de la Ligue 1 depuis de nombreuses saisons dont le niveau de performance a toujours été régulier. Par ailleurs et c’est un paramètre très important pour nous, c’est un joueur de club, fidèle, loyal et déterminé. Son attachement à son club d’origine et les cycles qu’il a effectués à Nantes et Strasbourg sont très représentatifs de son engagement. Si Franck et Grégory ont toujours eu un œil sur lui, nous avons appris à découvrir l’homme lors de nos échanges et avons tous été séduits par sa simplicité, un trait qui définit parfaitement notre vestiaire. Je profite enfin de cette signature pour remercier chaleureusement Marc Keller et ses équipes. Nous avons des liens tout à fait amicaux avec l’autre Racing, les échanges qui ont accompagné cette signature n’ont fait que confirmer cette excellente relation. »

Le Mercatix du Racinx : Tome 10, ADRIEN THOMAÇONNIX POUR SOLIDIFIER L'ÉDIFIX

rclens.fr

GALERIE PHOTO

RC LENS GALERIE