Elye Wahi, phénomène en pleine ascension | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 20/08/2023 à 20h27

Du neuf sur le front de l’attaque ! Talent précoce, devenu l’un des buteurs les plus en vue du championnat de France à seulement 20 ans, Elye Wahi débarque en Artois. Avant-centre de percussion, rapide et bien affuté techniquement, l’international Espoirs français s’est engagé pour les cinq prochaines années en Sang et Or.

C’est le match le plus fou de la saison 2022-2023 et Elye Wahi n’y est pas étranger. L’Olympique Lyonnais mène alors 1-0 face à Montpellier lorsque le jeune attaquant de la Paillade prend feu. Deux réalisations en l’espace de quelques secondes avant la pause, puis deux autres au retour des vestiaires pour signer le premier quadruplé depuis 2018 en Ligue 1. Si Lyon a finalement remporté cette rencontre dingue (5-4), l’international Espoirs français a offert un festival rare pour un joueur de son âge (20 ans).

La performance d’un véritable buteur, né pour marquer des buts et les esprits.

L’éclosion montpelliéraine

Très tôt, le football devient important pour Elye. Il n’a que 6 ans lorsqu’il rejoint son premier club, le JS Suresnes. Le natif d’Evry-Courcouronnes affiche rapidement des qualités certaines balle au pied et se montre en avance, tant sur le plan physique que technique. Surtout, il vit sa passion avec ardeur. Sous la bienveillance de Pierre Ville, son éducateur et « deuxième papa » officieux, le petit garçon devient vite un mini phénomène. Précoce dans la compréhension du jeu et des bons gestes à effectuer, il attire déjà le regard de nombreux clubs.

À 13 ans, direction le Stade Malherbe de Caen pour poursuivre sa progression. Là-bas, Francis De Taddeo (directeur de la formation caennaise) mise beaucoup sur lui et Elye Wahi le lui rend bien. Décrit comme un joueur d’instinct, ce buteur redoutable affole les compteurs chez les U14 et les U15, puis se montre intenable lors de la Vinci Cup, tournoi international des moins de 15 ans duquel il termine le meilleur buteur. Des performances qui ne passent pas inaperçues. Avec un an d’avance, il débarque chez les U17 et démontre une nouvelles fois des qualités innées. Pour sa première apparition face au Paris SG, il inscrit un doublé d’une tête puissante et d’une réalisation au terme d’un exploit individuel. Malgré la défaite des siens, il se démarque déjà et sera impliqué dans dix autres réalisations au cours de la saison.

Malgré ses coups d’éclat et sa motivation, l’avant-centre doit encore acquérir les codes du haut niveau, notamment en termes de concentration et de rigueur à l’entraînement. La suite de son parcours s’écrit alors au Montpellier HSC où il retrouve Francis De Taddeo, tout juste nommé à la tête de la formation. Une nouvelle étape dans sa vie de footballeur.

Elye Wahi, phénomène en pleine ascension
Des records de précocité

Dans l’Hérault, Elye Wahi trouve un cadre de travail propice à la poursuite de son évolution, en témoigne son ascension fulgurante vers le monde professionnel. Après la signature de son contrat professionnel à 16 ans, il gravit progressivement les échelons au MHSC. Sous les couleurs montpelliéraines, mais aussi sous le maillot Bleu, qu’il porte pour la première fois chez les U16. Son évolution est rapide. Avec Montpellier, il pénètre également sur la scène européenne en disputant quelques minutes contre Chelsea en UEFA Youth League. Après plusieurs apparitions avec la réserve héraultaise (N2 et N3), il arrive rapidement chez les pros. Là encore, la montée en puissance de ce fan de Didier Drogba se fait à toute vitesse.

Un baptême du feu en Ligue 1 contre Metz en décembre 2020 puis un premier but dans l’élite quelques semaines plus tard contre Monaco (2-3) lui permettent de se familiariser avec le très haut niveau. Une première réalisation qui fait de lui le deuxième plus jeune buteur de l’histoire de Montpellier (18 ans et 13 jours). Le Francilien ne s’arrête pas là et fait trembler les filets encore deux fois lors de la saison 2020-2021 dont une fois contre… le RC Lens. Au cours de l’exercice suivant, il s’impose petit à petit au sein de l’attaque pailladine et fait preuve d’efficacité (10 réalisations en 33 apparitions).

Révélation du championnat de France, son talent éclate aux yeux de tous en 2022-2023. Titulaire indiscutable dans le onze d’Olivier Dall’Oglio, il plante son premier doublé en professionnel lors de la démonstration des siens à Brest (0-7) et enchaîne avec deux nouvelles réalisations contre Ajaccio et Lille lors des matchs suivants. L’arrivée de Michel der Zakarian sur le banc ne change pas la donne : Elye Wahi ne manque que 5 rencontres de championnat et fait preuve d’une grande régularité (19 buts en 33 matchs). En octobre 2022, son 18e but dans l’élite lui permet de rejoindre Karim Benzema au deuxième rang des offensifs ayant le plus marqué avant l’âge de 20 ans au XXIe siècle. Rien que ça !

Redoutable finisseur, capable de marquer dans de nombreuses positions, il est l’attaquant de Ligue 1 le plus clinique avec un taux de 6,7 de différentiel but-XG (différence entre le nombre de buts inscrits et les expected goals) en 22-23. Cela lui permet de battre un nouveau record en devenant, avec 32 réalisations en Ligue 1, le meilleur buteur parmi les joueurs nés au XXIe siècle dans les 5 grands championnats européens.

Elye Wahi, phénomène en pleine ascension
Attaquant sang et or pour les 5 prochaines saisons

Véritable athlète, cet attaquant véloce fait partie des plus vifs du championnat de France avec des pointes à 35km/h. Convoqué en Equipe de France Espoirs pour la première fois en septembre 2022, il ouvre son compteur face à la Belgique dès sa deuxième sélection et participe à l’Euro Espoirs 2023.

Ce joueur de caractère sait hausser son niveau de jeu et se montrer spectaculaire dans les grands rendez-vous. Des caractéristiques qui lui permettent de rafler le Trophée UNFP du plus beau but de la saison 22-23. Très bon dribbleur, ce droitier d’1m84 a, pour sûr, les qualités pour briller à la pointe de l’attaque sang et or. Ses aptitudes devant le but et son état d’esprit de gagnant sont autant d’atouts qui peuvent en faire l’une des coqueluches de Bollaert !

 

Arnaud Pouille - directeur général : « La signature d'Elye Wahi est un marqueur fort d'ambition pour le Racing. Il s'agit d'un grand espoir du football français qui a éclos il y a deux ans et qui a confirmé la saison dernière en Ligue 1. À 20 ans, au-delà de sa puissance et de ses aptitudes de haut niveau, il dégage beaucoup de caractère et de maturité. Elye arrive en provenance d'un club familial et je salue par ailleurs la qualité des relations avec le MHSC qui ont permis à une promesse du championnat de rester s'épanouir dans l'hexagone. À Lens, il retrouvera cette volonté de vivre des aventures humaines et ce football authentique auquel nous sommes attachés. Le vestiaire et le staff, Franck à sa tête, vont le mettre dans les meilleures conditions pour s'acclimater, progresser et performer. Présenter Elye à Bollaert tombait sous le sens, et comme un clin d'œil, cet emplacement du stade où l'on entend traditionnellement les klaxons des trains, vient saluer l'arrivée d'un attaquant à haute vitesse ! Bienvenue Elye, hâte de te voir sous nos couleurs sur les pelouses françaises et européennes. »  

Elye Wahi, les coulisses d'une signature

rclens.fr

GALERIE PHOTO

RC LENS GALERIE