Sénégal, Cameroun et Lens : une relation particulière | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 14/10/2023 à 15h44

Bollaert prêt à rugir ! Ce lundi 16 octobre, l’antre lensois sera l’hôte du match de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations 2024 entre le Sénégal du Sang et Or Nampalys Mendy et le Cameroun. L’occasion de se (re)plonger dans l’historique entre le Racing et ces deux grandes nations du football africain.

Étroitement liés. Véritable terre d’accueil, Bollaert-Delelis s’apprête à être le lieu de rencontre entre le Sénégal et le Cameroun, deux grandes nations africaines avec lesquelles le Racing Club de Lens entretient une relation particulière. Si l’Équipe de France peut se targuer d’être invaincue en neuf confrontations disputées au sein de l’enceinte lensoise, accueillir cette affiche de prestige 100% africaine revêt forcément d’un aspect symbolique.

Une longue histoire commune

1 650, ou le nombre de matchs joués par des Sénégalais et des Camerounais sous la tunique sang et or. L’histoire commune entre le Racing et les Lions débute il y a plus de 40 ans, précisément en 1982, avec les premiers pas dans le monde professionnel de Jean-Claude Pagal (140 apparitions en Sang et Or). Le défenseur né à Yaoundé 18 ans plus tôt est le premier Camerounais à évoluer à Lens et ouvre la voie à son compatriote Eric William Njo-Léa (28 buts en 82 matchs), qui rallie les rangs sang et or en 1985. Une liste qui s’allongera rapidement, le Sénégal (21 joueurs) et le Cameroun (19) étant les deux pays étrangers ayant fourni le plus grand nombre de joueurs au RC Lens.

Pour les plus marquants, l’histoire s’est écrite sur la scène européenne. C’est le cas par exemple de Rigobert Song, élément incontournable du onze de Joël Muller durant la campagne de Ligue des Champions 2002-03. Héroïque en charnière aux côtés de ses compatriotes Ferdinand Coly et Abdoulaye Diagne-Faye à l’occasion de la victoire mythique contre l’AC Milan à Bollaert (2-1), ce leader dans l’âme portera le brassard de capitaine à plusieurs reprises en championnat. Désormais sélectionneur des Lions Indomptables avec qui il compte 137 sélections, l’ancien Lensois va retrouver Bollaert sous une nouvelle casquette.

Sénégal, Cameroun et Lens : une relation particulière : Rigobert Song

 

En tout temps, le Sénégal a été bien représenté en Artois. Les attaquants El-Hadji Diouf, apparu dans 61 matchs, Jules Bocandé - auteur, entre autres, d'un retourné acrobatique d'anthologie contre le Nîmes Olympique en 1991 - et Lamine Sakho - titulaire en demi-finale de Coupe de l'UEFA contre Arsenal au printemps 2000 - ou encore le milieu Pape Sarr ont porté les couleurs du Racing.

Du côté camerounais, on recense notamment les latéraux Henri Bedimo et Benoît Assou-Ekotto (formé à La Gaillette). Progressivement dans les années 2000, le gardien Charles Itandje s’est fait une place de choix au sein du onze sang et or (207 matchs). Il est, par ailleurs, le 3e portier lensois qui compte le plus de cleen sheets dans l’histoire du club (77) derrière les illustres Guillaume Warmuz et André Lannoy. Rien que ça !

Artésien pendant une saison, Joseph-Désiré Job aura marqué les esprits en étant impliqué sur quatre réalisations des siens à Kaiserslautern (1-4) en Coupe de l’UEFA en 1999-2000, tandis que Francois Omam-Biyik aura fait trembler les filets à 19 reprises.

Plus récemment, Ignatius Ganago, Jean Onana ou Christopher Wooh ont également revêtu l’équipement lensois en Ligue 1.

Marc-vivien foé et Papa bouba diop, lions endormis

« Un Lion ne meurt jamais, il dort. » La plaque installée dans l’Allée « Marc-Vivien Foé », située à deux pas de Bollaert, rend un hommage perpétuel à l’ancien milieu du Racing. Arrivé à Lens en 1984, le natif de Yaoundé a marqué le club de son empreinte, aussi bien sur le plan humain que pour ses qualités footballistiques. Lensois notable de la fin des années 90, Marc-Vivien Foé a découvert la coupe d’Europe avec les Sang et Or et contribué à l’épopée de 1997-98. Cette saison-là, le numéro 17 dispute 18 rencontres de D1 dont la dernière, sur la pelouse d’Auxerre (1-1), qui voit les hommes de Daniel Leclercq décrocher le titre de champion de France. Un titre (presque) en guise d’au revoir pour celui que s’envolera pour l’Angleterre quelques mois plus tard…

Joueur athlétique et homme attachant, Marc-Vivien Foé disparaît le 26 juin 2003, en pleine demi-finale de la Coupe des Confédérations, à seulement 28 ans. En sa mémoire, le numéro 17 n’est plus attribué au Racing.

Sénégal, Cameroun et Lens : une relation particulière : Marc-Vivien Foé

 

Trois saisons suffisantes pour marquer les cœurs. Le Sénégalais Papa Bouba Diop pose ses valises en Artois en janvier 2002 après avoir tapé dans l’œil des dirigeants grâce à ses performances en Coupe de l’UEFA avec le Grasshopper Zurich. Avec le Racing, c’est également sur le plateau continental que ce milieu puissant et véloce va livrer des parties « référence ».

Titulaire lors de quatre des six rencontres de phase de poule de Ligue des Champions en 2002-03, ce défensif polyvalent est notamment présent lors des brillants succès face à La Corogne (3-1) et Milan (2-1) en Ligue des Champions. Vice-champion de France avec la formation de Joël Muller en 2002, il enchaîne davantage les apparitions en 2003-04 avant de prendre le chemin de l’Angleterre. Un court passage (57 matchs) mais des souvenirs ancrés dans les mémoires artésiennes.

Sénégal, Cameroun et Lens : une relation particulière : Papa Bouba Diop
« Papy » fait de la résistance

En février 2002, lors de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations remportée par le Cameroun face au Sénégal (0-0, 3 tirs au but à 2), pas moins de cinq Sang et Or étaient titulaires (Ferdinand Coly, Papa Bouba Diop et El-Hadji Diouf côté sénégalais, Rigobert Song et Marc-Vivien Foé pour le Cameroun), preuve de l'ompniprésence des Lions dans l'effectif artésien. Une fois n'est pas coutume, il y aura évidemment un peu de Lens dans l'affiche qui se tiendra à Bollaert ce lundi. Dans son jardin, Nampalys Mendy, convoqué avec les Lions de la Teranga, pourrait ainsi honorer sa 28e sélection. Signe que décennie après décennie, la tradition entre le RC Lens et ces deux grandes nations du football se perpétue !

 

Rendez-vous dès maintenant sur tickets.fanzone.pro pour acheter des billets !

Sénégal, Cameroun et Lens : une relation particulière : Nampalys Mendy

rclens.fr