Avant Paris SG-RC Lens | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 22/04/2022 à 15h16

Les succès s’enchainent au rythme des matchs. Après Nice (3-0), Lille (1-2) et Montpellier (2-0), place à un autre gros morceau de la Ligue 1 Uber Eats, et pas des moindres ! Le Racing se déplace au Parc des Princes pour affronter le leader parisien. À la veille de ce choc aussi enthousiasmant que compliqué, l’entraîneur Franck Haise et son portier Jean-Louis Leca ont abordé, en conférence de presse, différents thèmes dont la bonne dynamique lensoise actuelle, la défense artésienne et le futur adversaire.

Sur le groupe

Alors qu’il pourra compter sur Massadio Haïdara, de retour de suspension, le coach Sang et Or est dans l’incertitude concernant Patrick Berg : « Je ne veux pas prendre de risque puisqu’il est sujet à une petite tension musculaire au niveau de l’adducteur. Je pense qu’il sera trop court pour demain. »

Quant à Gaël Kakuta, absent face à Montpellier (genou), il s’est entraîné hier avec le collectif. Néanmoins, un dernier test est nécessaire, comme l’explique Franck Haise : « Si la séance d’entrainement de cet après-midi se passe bien, on devrait le retrouver avec nous. »

Concernant le numéro 14 (ischio-jambiers), il ne sera toujours pas disponible : « On ne prendra pas de risque avec Facudo Medina. J’espère qu’on pourra le récupérer la semaine prochaine, même s’il peut y avoir encore un petit doute. »

Sur le futur adversaire

Avant la 34e journée de Ligue 1 Uber Eats, le tacticien se remémore le match aller : « On avait fait une première période de très grande qualité. » Quelques mois plus tard, le discours est limpide : « Pour poser des problèmes au Paris SG, il faut sortir un gros match. On n’y va pas pour repousser son sacre - il n’y a pas de question à se poser : le Paris SG sera champion - mais pour se frotter et poser des problèmes à une équipe extrêmement performante à domicile. Et aussi essayer de jouer notre football. »

Face au grand PSG, Jean-Louis Leca reste lucide : « On va toujours à Paris sans pression. C’est tellement un autre monde que l’on ne joue pas dans la même cour. Malgré cela, on va se servir de notre bonne dynamique du moment et tenter de défendre du mieux nos couleurs. Et si l’on peut ramener quelque chose, on ne s’en privera pas ! »

Sur la bonne période

Le Racing enchaine une série de trois victoires. Série qui n’est jamais évidente à obtenir comme le concède le coach : « En plus du quantitatif, je retiens le qualitatif avec trois matchs différents dans leur scénario et leur contexte. On les a bien gérés et on a construit intelligemment ces victoires. » Le gardien parle de déclic pour expliquer cette belle statistique : « Je pense qu’on l’a eu contre Nice. Si l’on avait gagné ce match à 11 contre 11, sans son contexte particulier, il n’y aurait pas eu autant de regain d’énergie pour aller gagner le derby qui est vite arrivé. Cela a réinjecté du sang neuf à tout le monde ! »

Sur le travail défensif et le clean sheet

Avec son 8e clean sheet de la saison, le Racing réalise une belle performance grâce à un bon travail défensif qui, depuis quelques matchs, est très satisfaisant : « Tout part d’une prise de conscience des joueurs. » analyse Franck Haise. « Quand on défend à onze, soit avec un bloc haut et agressif, soit avec un bloc plus médian et qui cherche à aspirer, soit avec un bloc bas, c’est difficile pour tous les adversaires de se créer beaucoup d’occasions. Ensuite, on s’adapte en fonction des individualités et des points forts des équipes en face. Si l’on veut être réguliers, il faut bien attaquer mais aussi, bien évidemment, bien défendre ensemble. Quand c’est le cas, ça change la donne. » Concernant le Paris SG, le coach lensois est conscient : « Ne pas prendre de but au Parc, ce sera difficile. Ce n’est pas l’objectif principal. Ce que l’on veut, c’est proposer du jeu, faire du Lens, avoir des temps de possession et de verticalité. »

En dernière ligne de la défense, Jean-Louis Leca apporte son point de vue de gardien : « Quand on ne prend pas de but, c’est une satisfaction supplémentaire. On est dans une passe où l’on a plus de réussite. »

Sur l’Europe

À cinq journées de la fin du championnat, le Racing est à trois points de la Ligue des Champions. Un fait qui n’échappe pas aux journalistes qui posent évidemment la question au gardien lensois : « Ce serait mentir de dire que l’on n’y pense pas, que l’on n’en parle pas entre joueurs. Mais ce serait prétentieux de dire que l’on va aller chercher la Ligue des Champions demain. On va faire le match que l’on doit faire, on va donner ce que l’on va donner. On ne doit pas se mettre de pression pour voir plus haut. Aujourd’hui, tout ce qui se passe est positif et s’il on doit aller chercher autre chose, on ne s’en privera pas. »

Sur sa carrière à Lens

Comme à chaque fois qu’il en a l’occasion, Jean-Louis Leca montre son attachement au RC Lens : « Je vis une superbe histoire avec les supporters et mon club. Je suis très fier de ce que cela représente. Je suis prêt à défendre les couleurs sang et or. »

jour de conf' en vidéo

rclens.fr