Avant RC Lens-OGC Nice | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 09/04/2022 à 14h19

À la veille de la réception de l’OGC Nice, qui devance le Racing de sept points au classement, l’entraîneur lensois Franck Haise et son attaquant Ignatius Ganago ont répondu aux questions de la presse. L’occasion d’aborder, lors de cette conférence d’avant-match, certains thèmes comme l’état de forme de leur équipe et son animation offensive, ainsi que la grosse écurie azuréenne.

SUR LE GROUPE

S’il a récupéré Florian Sotoca et Kevin Danso, suspendus lors du dernier match - face au RC Strasbourg Alsace, le coach Sang et Or devra composer sans Gaël Kakuta et Christopher Wooh demain : « Gaël a une tendinite au genou et Christopher un problème musculaire. » Le milieu et le défenseur rejoignent ainsi l’infirmerie, dans l’espoir de retrouver le groupe la semaine prochaine, à l’instar de Corentin Jean (genou) qui reprendra l’entraînement collectif.

SUR LE Prochain adversaire

Pour y avoir évolué de 2017 à 2020, l’OGC Nice est un club que connaît bien Ignatius Ganago : « Ça fait toujours plaisir de retrouver son ancien club, là où tout a commencé pour moi. J’ai vraiment envie de tout donner face aux Niçois, ça me booste encore plus ! » Face à un système en 4-4-2 bien huilé, les Lensois auront affaire à une équipe organisée, comme le confirme Franck Haise : « C’est une évidence, elle est très structurée et peut compter sur ses joueurs offensifs de très grande valeur. C’est pour cela qu’elle flirte avec le podium et a des objectifs très haut. » Ignatius Ganago appuie ces propos : « Nice a trouvé un bon équilibre. Cette très bonne équipe défend bien. Je pense notamment à Dante qui est très expérimenté. »

Sur l’animation offensive

Pour que la situation soit en leur faveur, les Sang et Or du numéro 9 devront déployer leurs arguments offensifs : « On va essayer de les mettre en difficulté le plus possible. Il faudra partir en contres et bien les jouer, mais aussi attaquer en nombre et prendre de la profondeur. » Franck Haise argumente sur ce domaine qui fait quelque peu défaut aux Lensois depuis quelques matchs, malgré les nombreuses situations qu’ils ont pu se créer contre Brest et Clermont : « On est dans une période, et les statistiques le prouvent, où l’on est moins bien. Il nous manque du liant. Le domaine offensif doit prendre une plus grande dimension, surtout contre Nice ». Pour remédier à cela, le tacticien mise sur le travail, notamment spécifique, dans l’animation offensive : « Depuis un peu plus de deux ans, on travaille tout le temps ce domaine. On a moins marqué les quatre derniers matchs. Pour s’améliorer, cela passe notamment par du travail individuel des attaquants, des milieux et des pistons. On doit redevenir performants dans certains aspects de l’animation offensive. »

Sur ignatius ganago

Sélectionné en mars dernier avec le Cameroun, l’international est revenu encore plus motivé : « J’ai participé à la CAN 2022 et aux barrages. C’était très important de jouer sous les couleurs de mon pays. On a fait une bonne compétition même si l’on n’a pas eu le trophée. On est arrivé jusqu’en demi-finale et on a décroché la troisième place de la compétition. On était, malgré tout, très contents J’ai vécu de nouvelles choses et je suis revenu grandi. »

Auteur de trois buts cette saison en Ligue 1, « Gana’ » est désireux de retrouver rapidement le chemin des filets : « Cela fait pas mal de matchs que je n’ai pas marqué. Je n’ai pas eu beaucoup de réussite alors que j’ai eu des occasions. Je travaille quotidiennement pour m’améliorer et relancer mon compteur buts. En tant qu’attaquant, je dois marquer, j’en ai besoin pour me sentir bien. Mais je ne me prends pas la tête avec ça pour ne pas compliquer les choses. Dans ces moments-là, il faut faire ce que l’on sait faire devant le but, des gestes simples et maîtrisés. » Quant à Franck Haise, il est confiant : « Il fait de bonnes séances d’entraînement depuis un bon moment. Lors des matchs, il se crée toujours des occasions, des situations. Je sais qu’il sera à l’origine de buts prochainement. »

Sur le sprint final

« On est dans la dernière ligne droite donc les derniers matchs ont forcément de l’importance », explique le coach lensois. « On devra être bons dans tous les domaines pour gagner. » Son attaquant le rejoint : « On n’est pas loin des autres. Il faut remporter ces rencontres, face à des concurrents directs. L’objectif de cette saison était le maintien. Aujourd’hui, je pense que c’est fait. Si l’on peut aller chercher plus, on ne va pas s’en priver. »

jour de conf' en vidéo

rclens.fr