Avant RC Lens-Lille OSC | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 03/01/2022 à 14h04

La nouvelle année a à peine débuté que le premier match de 2022 pointe déjà le bout de son nez. Et quel match ! Le Racing recevra ce mardi le LOSC à l’occasion des 16es de finale de Coupe de France au stade Bollaert-Delelis ! Compétition au goût unique et match à la saveur si particulière d’un derby… cet événement sera scruté par toute une région et au-delà ! Présents en conférence de presse, le coach artésien Franck Haise et l’attaquant lensois Florian Sotoca nous parlent de la reprise des Sang et Or et de la future rencontre.

SUR L’ANNéE 2022

Nouvelle année, nouvelles résolutions ? Franck Haise se sert notamment du solide passé pour mieux envisager l’avenir des Lensois : « Pour que l’année 2022 soit belle, il faut conserver ce qui a été produit et ce qui fait notre force, avoir un ADN toujours tourné vers l’avant et s’appuyer sur un vrai groupe. Il y a parfois des trous d’air mais nous devons rester qui nous sommes. Notre objectif est de toujours donner des émotions aux amoureux du Racing. On va faire en sorte de bien repartir en 2022. »

SUR LE GROUPE

Quelques joueurs sont de retour et à la disposition du groupe comme le précise le technicien Sang et Or : « Gaël Kakuta et Wesley Saïd, qui allaient un peu mieux juste avant les fêtes, ont repris l’entraînement collectif. » Il devra aussi composer avec des absences : « Deiver Machado a repris la course, c’est une belle nouvelle. Ignatius Ganago et Massadio Haïdara sont partis à la CAN. Jonathan Gradit est suspendu face à Lille. » 

SUR LA JAUGE DES 5 000

Bollaert a connu plus d’un match à guichets fermés cette saison, synonymes de ferveur sans limite. C’est l’essence même du club et l’une des raisons pour lesquelles les joueurs viennent au Racing. Florian Sotoca abonde : « On avait regoûté à l’ambiance de Bollaert et c’était juste magnifique. On prend du plaisir à jouer devant plus de 35 000 supporters. » Mais les nouvelles directives gouvernementales obligent les clubs à respecter une jauge de 5 000 spectateurs. « Avec la jauge à 5 000, ça va nous changer des grandes affluences. On va d’abord essayer d’être à la hauteur de ce match pour les 5 000 présents et ceux qui regarderont d’un peu plus loin. On doit faire avec cette décision gouvernementale », explique Franck Haise, avant d’ajouter : « On attend la décision concernant l’amendement du député Sacha Houlié pour une jauge proportionnelle. J’y suis très favorable, cela semble un peu plus logique. C’est évidemment une déception de jouer dans des stades avec moins de supporters. »

SUR LE PROCHAIN ADVERSAIRE

Même si ce sera un choc, Florian Sotoca est ravi de débuter la seconde partie de saison par une Ligue 1 : « On est content de recevoir une équipe de notre championnat, qui plus est pour un derby. On est très heureux de reprendre avec ce match qui nous met directement dans le bain. » Pour appréhender au mieux cette rencontre, le numéro 7 lensois reste lucide quant aux situations opposées des deux équipes : « Lille est sur une dynamique positive (ndlr, 11 matchs sans défaite toutes compétitions confondues). Nous, nous sommes sur une série un peu moins bonne en championnat. On va tout faire pour inverser cette tendance et retrouver le RC Lens du début de saison. Ce sera donc révélateur de notre état de forme en ce début d’année. »

Pour atteindre leur objectif, les Lensois s’appuieront sur leur groupe qui a montré un regain d’énergie lors de la reprise : « On travaille bien depuis une semaine. Il y a beaucoup de qualité dans le groupe et dans nos séances. On a récupéré pratiquement tout le monde, ce qui est bon pour la concurrence. On a retrouvé un état d’esprit conquérant et un groupe plein d’envie et d’ambition. On veut relever ce défi pas facile, face à cette équipe lilloise. » Le coach lensois offre lui aussi son analyse du futur adversaire : « Jocelyn Gourvennec vient d’arriver, il faut laisser les choses prendre forme. Un gros travail est fait avec le staff et les Lillois sont sur une très belle série, notamment dans le sillage de la Ligue des Champions. »

SUR SA PROLONGATION

Récemment prolongé, Florian Sotoca est très heureux de poursuivre l’aventure au RC Lens : « Mon objectif était de prolonger, tout comme celui des dirigeants. Je les remercie, ainsi que le staff et mes équipiers, pour toute la confiance qu’ils m’accordent. Je me sens considéré comme un cadre, ça me va très bien, je fais tout pour bien me sentir ici. » L’attaquant artésien n’en reste pas moins lucide : « Ce n’est pas une fin en soi, je peux encore progresser. Je vais essayer de tout faire pour rendre au club ce qu’il me donne. »

jour de conf' en vidéo

rclens.fr