Avant RC Lens-SC Fribourg | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 14/02/2024 à 13h56

Après leur troisième succès d’affilée en championnat décroché samedi dernier, les Sang et Or enchaînent rapidement, dès ce jeudi, avec une nouvelle confrontation ! À la veille de cette rencontre contre le SC Fribourg, le coach Franck Haise et le capitaine artésien Brice Samba ont notamment évoqué en conférence de presse le groupe lensois et le retour de la compétition européenne…

SUR LE GROUPE

Le tacticien peut compter sur la quasi-totalité de son effectif pour l’échéance à venir. Il devra néanmoins composer sans « Facundo Medina (suspendu). Quant à Deiver Machado (adducteurs), il n’a pas encore repris l’entraînement. »

SUR LE SC FRIBOURG

Toujours sur leurs terres, après la victoire contre le RC Strasbourg Alsace, les Lensois affronteront l’équipe du SC Fribourg, 7e au classement de Bundesliga. Des barrages de l’UEFA d’Europa League que Franck Haise est heureux et fier de disputer : « Ce sera un bon moment à vivre. Je n’irais pas jusqu’à dire que l’on est favori. Fribourg a une très récente expérience européenne. La saison passée, il avait posé des problèmes à une autre équipe française, le FC Nantes (victoires allemandes 2-0 et 0-4). Demain, ce sera une rencontre difficile face à une formation stable et athlétique même si elle a perdu ses trois derniers matchs. »

De son côté, le gardien lensois est impatient : « On veut revivre ce genre de soirée, comme contre Séville. C’est excitant ce genre de match. On se laisse le droit de rêver ! On a bien travaillé pour aborder cette confrontation et on espère répondre présents pour l’événement. Ça ne sera pas facile car Fribourg est une équipe accrocheuse, joueuse et qui court énormément. »

Sur la CAN

Avec trois joueurs engagés dans la Coupe d’Afrique des Nations (Morgan Guilavogui - Guinée -, Nampalys Mendy - Sénégal - et Salis Abdul Samed - Ghana), le tacticien artésien a « forcément suivi dans un premier temps cette compétition. La Côte d’Ivoire a vécu quelque chose de fort en l’emportant. C’est un beau moment pour un pays. Je suis très heureux pour Seko Fofana mais aussi pour Serge Aurier, formé au RC Lens et un des joueurs emblématiques de la Côte d’Ivoire. » Celui qui porte actuellement le brassard lensois a pris des nouvelles de son ancien capitaine sang et or : « J’ai bien évidemment eu Seko par téléphone et je l’ai félicité. Il s’était bien préparé pour disputer la CAN, il l’a prise au sérieux. C’est quelque chose qu’il attendait vraiment. C’est mérité lorsque l’on voit la physionomie des matchs de la Côte d’Ivoire. Elle n’a rien lâché ! »

jour de conf' en vidéo

rclens.fr