RC Lens-Paris SG (0-2) : Un Racing pas récompensé | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 14/01/2024 à 23h30

Vaillants et conquérants malgré une infériorité numérique en seconde mi-temps, les Sang et Or s’inclinent face au Paris Saint-Germain (0-2).

compte-rendu
RC Lens-Paris SG : Neil El Aynaoui

 

Bollaert retrouve la Ligue 1 ! En clôture de la 18e journée, le Racing affronte le Paris Saint-Germain dans son antre, comble pour la 39e fois d’affilée toutes compétitions confondues. Pour cette rencontre, un onze quasiment similaire à celui de la réception de l’AS Monaco est aligné. Seul changement, Jonathan Gradit est de retour et retrouve sa place en charnière centrale aux côtés de Facundo Medina et Kevin Danso.

Dès l’entame, les Lensois sont bien en place à l’image de leur capitaine Brice Samba. Le portier boxe parfaitement la première mèche de la partie allumée par Kylian Mbappé (5’).

Déjà beaucoup d’intensité en ce début de rencontre. Servi au niveau de la ligne médiane, Elye Wahi trouve Faitout Maouassa dans la profondeur. Le numéro 9 accompagne l’action et récupère le cuir mais est déséquilibré dans la surface par Danilo Pereira. L’arbitre désigne le point de penalty. Przemyslaw Frankowski s’avance mais Gianluigi Donnarumma repousse sa tentative. Le piston polonais tente ensuite de reprendre d’un geste acrobatique sans trouver pas le cadre (7’).

Bien entrés dans la partie, les Artésiens continuent de mettre la pression sur la défense francilienne. Il faut la tête de Warren Zaïre-Emery pour écarter le centre de Florian Sotoca (12’). Efficaces en transition, les Sang et Or poursuivent leurs efforts.

RC Lens-Paris SG : Elye Wahi

 

Depuis le rond central, Elye Wahi tente de percer la défense des visiteurs. En position de frappe aux abords de la surface, il tente un tir puissant, obligeant le portier du PSG à se détendre pour repousser en corner (22’). Sur le coup de pied de coin, Kevin Danso est le plus prompt et reprend de la tête. Malheureusement, cela passe à côté (23’). Buteur dimanche dernier face à Monaco, Faitout Maouassa est proche de réitérer quelques minutes plus tard mais sa frappe du droit ne trouve pas le cadre (28’).

Pourtant dominateurs, les coéquipiers de Facundo Medina se font punir sur l’une des premières offensives adverses et Bradley Barcola ouvre la marque (0-1, 30’).

Solidaires depuis le début de rencontre, les Lensois continuent avec les mêmes intentions à l’image de ce tacle de Kevin Danso pour arrêter l’action parisienne (36’). Quelques instants plus tard, c’est cette fois Brice Samba qui intervient sur les tentatives de Carlos Soler (40’) puis de Kylian Mbappé (43’).

Alors que le terme de la première période approche, Jonathan Gradit est exclu après une faute sur Bradley Barcola (45+3’) annihilant une occasion de but. Malgré une bonne entame de match, les Lensois sont menés à la pause et évolueront en infériorité numérique.

Une issue cruelle

Au retour des vestiaires, le piston équatorien Jhoanner Chávez fait sa première apparition sous le maillot lensois en remplaçant Faitout Maouassa.

Toujours aussi haut sur le terrain, les Sang et Or ne se désunissent pas et tentent de forcer le verrou du club de la capitale. Alerté au cœur de la surface, Elye Wahi sert Neil El Aynaoui en retrait. Le milieu marocain se pose pas de question et arme une frappe à ras de terre, captée par le gardien (56’).

Bien qu’il soit en infériorité numérique, le Racing n’abdique pas. Après un bon mouvement collectif, Jhonnaer Chávez tente de trouver Elye Wahi, qui, gêné, ne parvient pas à reprendre de la tête (61’). Appliqués collectivement, les Lensois font bloc face à un adversaire qui possède le ballon, sans toutefois se créer de réelle opportunité.

 

RC Lens-Paris SG : Jhoanner Chávez

 

Les Lensois tentent d’inverser la tendance au fil des minutes. Pour le dernier quart d’heure, le coach fait entrer Wesley Saïd, Adrien Thomasson et Angelo Fulgini. Trouvé astucieusement par Kevin Danso, le dernier cité prend sa chance aux 25 mètres mais rate la cible (80’).

Alors que le Racing tente le tout pour le tout, les Parisiens procèdent en contre. Brice Samba est une nouvelle fois impérial pour écarter la frappe de Kylian Mbappé (85’). De l’autre côté du terrain, le jeune « Made in Gaillette » Ayanda Sishuba est trouvé en profondeur par Adrien Thomasson. L’ailier ne tergiverse pas et prend sa chance du pied gauche. Attentif, Gianluigi Donnarumma s’interpose (88’). Lens peut se procurer une ultime situation sur corner mais Paris reste solide défensivement. Sur un contre rapide, Kylian Mbappé scelle le succès parisien (0-2, 89’).

Malmené par son adversaire du soir dans la possession et la justesse technique, le Racing s'est créé des occasions, même en infériorité numérique (17 tirs à 15). Il s'incline néanmoins à Bollaert face au leader de Ligue 1 et aura à cœur de se relancer lors de la prochaine journée, à Toulouse, le dimanche 28 janvier (17h05).

fiche technique

RC Lens-Paris SG (0-2)

Mi-temps (0-1) 

Les buts : Paris SG : Barcola (30’), Mbappé (89’).
Avertissement : Paris SG : Soler (52’).
Carton rouge : RC Lens : Gradit (45’+3). 

RC Lens : Samba (c) – Gradit, Medina, Danso– Frankowski, Diouf (Fulgini, 74’), El Aynaoui (Sishuba, 86’), Maouassa (Chávez, 46’) – Pereira da Costa (Thomasson, 74’), Sotoca, Wahi (Saïd, 74’).
Paris SG : Donnarumma – Hernandez, Danilo, Marquinhos (c), Soler (Ruiz, 62’) – Ugarte, Vitinha, Zaïre-Emery – Dembélé, Barcola, Mbappé.

Le 19'06

rclens.fr