RC Lens-AS Monaco (2-3) : un résultat frustrant | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 25/02/2024 à 15h33

Mené de deux buts, le Racing a tout donné pour emballer la rencontre et recoller à son adversaire du jour en seconde période. Cela n'a malheureusement pas suffi pour prendre un point à la maison.

compte-rendu

Un cinquième match en seize jours ! Les Sang et Or retrouvent Bollaert-Delelis ce dimanche à l’occasion de la 23e journée de Ligue 1. Pour ce choc de haut de tableau face à l’AS Monaco, et dans un antre artésien qui ouvre pour la 42e fois d’affilée à guichets fermés toutes compétitions confondues, Kevin Danso fait son retour (suspension) dans un onze quelque peu remanié. Par rapport à celui aligné à Fribourg, Franck Haise réintègre les milieux Andy Diouf et Nampalys Mendy, et le piston Ruben Aguilar. Du côté de l’attaque, Florian Sotoca cède sa place à Adrien Thomasson.

D’entrée de jeu, les Monégasques tentent de mettre la pression. En à peine trois minutes, ils tirent deux fois au but, dont un cadré. Mais la réponse lensoise ne se fait pas attendre. Parfaitement lancé par Jonathan Gradit dans la profondeur, Elye Wahi veut servir un coéquipier devant le but mais Radoslaw Majecki est sur la trajectoire du centre (5’).

Les deux équipes se rendent coup pour coup. D’abord par Wissam Ben Yedder, servi dans la surface lensoise, il se présente face au gardien lensois et prend sa chance du gauche. Le capitaine sang et or remporte son face-à-face (7’) ! Puis, sur un contre éclair, Adrien Thomasson porte le ballon dans le camp adverse et alerte Elye Wahi. L'attaquant croise sa frappe du droit dans un angle fermé mais bute sur Radoslaw Majecki (8’).

Alors que le début de rencontre est riche en intensité et que les Lensois se montrent costauds (54% de duels gagnés), Monaco prend l’avantage en inscrivant le premier but de la partie par Folarin Balogun (0-1, 29’). Le Racing connaît une petite baisse de régime après l’ouverture du score. Les hommes de Franck Haise peine à relancer le jeu et laisse l’opportunité à Takumi Minamino de surprendre Brice Samba (0-2, 30’).

Piqué au vif sur sa pelouse et poussé par son public, le RCL d’Elye Wahi est opportuniste. Le numéro 9 lensois profite d'un ballon touché par un Monégasque et hérite du cuir dans la surface avant de tromper Radoslaw Majecki du pied gauche. Le Racing réduit l'écart (1-2, 31’) !

En cette fin de première période, les Lensois élaborent de bonnes séquences collectives et sont à l’origine de plusieurs situations favorables qu’ils ne parviennent malheureusement pas à finaliser. Animé, le premier acte a vu l'équipe visiteuse prendre l'avantage mais les Sang et Or réagissent pour revenir à une longueur de leur adversaire.

rageant

Avec un but en moins sur le tableau d’affichage, Franck Haise réorganise son équipe dès la reprise de la rencontre. Ainsi, le défenseur Jonathan Gradit cède sa place à l’attaquant Florian Sotoca (46’). Le numéro 7 amène des solutions à son équipe et est sur tous les fronts. Dans un premier temps, il trouve David Pereira da Costa dans la surface qui s’oriente dans le sens du but et frappe du pied gauche. Mais le gardien capte le ballon (56’). Ensuite, il adresse un bon ballon vers Andy Diouf qui reprend au point de penalty. C'est détourné sur le poteau par un défenseur (57’). Toujours Florian Sotoca mais… Appelé par la VAR à la suite d’une action dans laquelle l’attaquant est touché au niveau du talon dans la surface, l’arbitre n'accorde pas de penalty au Racing.

Après un double changement, Adrien Thomasson pour Wesley Saïd et Andy Diouf pour Neil El Aynaoui, la situation se débloque ! Le numéro 22, à peine entré, égalise ! Côté droit, Florian Sotoca s'arrache pour centrer au second poteau. Elye Wahi remise de la tête pour Wesley Saïd qui s'y prend par deux fois pour égaliser (2-2, 77’) !

Le rempart ! Monaco se voit accorder un penalty à la suite d’un contact entre Brice Samba et Takumi Minamino. Le gardien lensois est impérial, repousse une première fois le ballon, qui revient dans les pieds d’un Monégasque, avant de s’en emparer (83’) !

La machine est relancée et le Racing ne veut pas s’arrêter là ! Sur un contre éclair, Facundo Medina lance plein axe Przemyslaw Frankowski qui s'essaie du bout du pied mais bute sur Radoslaw Majecki (87’) !

Malheureusement, malgré leur envie d’inverser le sort, les Sang et Or sont cueillis à froid à la 92e minute de jeu avec cette frappe de Takumi Minamino depuis l’extérieur de la surface (2-3). Les arrêts de jeu ne réussissent pas aux Artésiens et terminent sur un score frustrant. 

Les Lensois auront une semaine pour tirer des enseignements de cette prestation avant de se déplacer à Lyon, lors de la 24e journée de Ligue 1.

fiche technique

RC Lens-AS Monaco (2-3)

Mi-temps (1-2)

Les buts : RC Lens : Wahi (31’), Saïd (77’). AS Monaco : Balogun (29’).
Avertissements : RC Lens : Medina (45’+4), Thomasson (53’), Samba (82’), Wahi (90’+5), Aguilar (90’+6). AS Monaco : Ouattara (26’), Minamino (30’), Diop (90’+5), Majecki (90+6’).

RC Lens :  Samba – Medina, Danso, Gradit (Sotoca, 46’) – Chávez (Frankowski, 24’), Diouf (El Aynaoui, 70’), Mendy, Aguilar – Pereira da Costa (Sishuba, 88’), Thomasson (Saïd, 70’), Wahi.
AS Monaco : Majecki – Singo, Maripan, Salisu, Ouattara (Diop, 63’) – Fofana, Zakaria, Golovin – Balogun (Soungoutou, 90’+3), Minamino, Ben Yedder (C) (Ben Seghir, 71’).

rclens.fr