RC Lens-Paris SG (1-1) : que c'est cruel... | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 04/12/2021 à 00h34

Dans une ambiance tout bonnement exceptionnelle, les Sang et Or ont joué une partition quasi-parfaite, entachée par un but parisien dans le temps additionnel. Exemplaires de détermination et d’engagement, les Lensois concèdent un nul cruel les armes à la main face au leader du championnat. Mais quel spectacle…

compte-rendu
RC Lens-Paris SG (1-1) : que c'est cruel...

 

« Cette lueur fait battre nos cœurs ». La lampe de mineur comme un symbole en ce jour spécial. Depuis plus de 100 ans à Lens et ses alentours, la Sainte Barbe célèbre ces ouvriers qui ont travaillé dur dans les mines, parfois au péril de leur vie. Ce 4 décembre 2021, cette tradition se couple à une affiche prestigieuse au stade Bollaert-Delelis. Les Sang et Or reçoivent le Paris Saint-Germain, à la tête de la Ligue 1 Uber Eats depuis 14 journées, et son armada de joueurs stars. Un rendez-vous immanquable pour les 36 685 supporters présents ce samedi soir. La fête est belle, les joueurs sont prêts à la sublimer.

Avec un groupe inchangé par rapport au match précédent à Clermont, Franck Haise fait tout de même quelques ajustements dans son onze de départ. David Pereira Da Costa est titulaire pour la troisième fois de la saison et se place aux côtés de Gaël Kakuta pour former un système atypique en 5-2-2-1. Ainsi, Arnaud Kalimuendo est seul à la pointe de l’attaque. Cheick Doucouré et Seko Fofana se positionnent juste devant la défense.

 

Les Lensois, qui arborent un maillot spécial pour l’occasion, se nourrissent de la force dégagée par le public et démarrent la partie sur les chapeaux de roues. Grâce à un pressing haut et une grosse intensité, ils empêchent les Parisiens de progresser correctement et les obligent à jouer long. Et alors qu’ils s’attendaient à avoir moins le ballon que d’habitude, les Lensois sont les plus entreprenants. Jonathan Clauss est très sollicité sur son côté droit et s’empresse de servir ses partenaires. Excepté un poteau de Messi à la 20e minute, le PSG peine à mettre en danger les Artésiens. Et de l’autre côté, les occasions pleuvent. Arnaud Kalimuendo et Seko Fofana tentent leur chance de loin sans succès. À la demi-heure de jeu, Cheick Doucouré n’est pas loin de surprendre Navas grâce à une reprise de volée puissante.

Sur sa ligne de but, Jean-Louis Leca est d’une solidité impressionnante et va le prouver dans le temps additionnel de la première période. À bout portant, Di Maria reprend le ballon en l’air. D’un arrêt réflexe XXL, le portier lensois réalise une parade exceptionnelle. Bollaert peut souffler. C’est la pause et le Racing tient tête au leader et est tout proche de créer la sensation.

RC Lens-Paris SG (1-1) : que c'est cruel...
Une prestation référence

Toujours portés par leur public, les Sang et Or repartent à l’assaut de la muraille parisienne. Jonathan Clauss est en fusion et fait des courses impressionnantes pour presser les Parisiens. Le bloc lensois est parfaitement coordonné et les espaces sont rares pour le PSG. La délivrance intervient à la 61e minute. Après une situation confuse, Seko Fofane hérite du cuir sur la droite, à l’extérieur de la surface. D’une frappe flottante, il parvient à surprendre Navas par la puissance de son tir. Le portier parisien laisse échapper le ballon qui franchit la ligne de but. Ça fait 1-0 pour le Racing ! Le stade est en fusion. Un moment de joie indescriptible. Cinquième réalisation de la saison pour le capitaine du soir qui devient le meilleur buteur lensois.

Paris est au bord de l’implosion. Les Lensois perforent la défense parisienne et s’infiltrent dans tous les espaces. Le 2-0 est tout proche à la 68e minute. Le jeune David Pereira Da Costa, bien décalé par l’inévitable Seko Fofana, heurte le poteau de Navas après une superbe frappe à ras de terre. Quel dommage ! Quelques instants plus tard, sur le même type d’action, c’est Przemyslaw Frankowski qui voit sa tentative stoppée in extremis par Navas. Ce n’est plus un match, c’est une odyssée ! Bollaert est en délire et pousse encore et encore ses héros.

RC Lens-Paris SG (1-1) : que c'est cruel...

 

Les dernières minutes sont plus calmes, les Lensois sont dans le contrôle mais l’entrée de Mbappé pour les Parisiens change la donne en attaque. Et c’est lui qui va libérer les siens. Dans le temps additionnel, l’international français centre au premier poteau. Wijnaldum surgit et reprend le ballon de la tête directement dans la lucarne (1-1). Malgré les derniers efforts de Lens, le score en restera là, avec un troisième match nul consécutif à la clé.

Le dénouement est cruel et pour cause, les hommes de Franck Haise ont réalisé un match référence autant dans le jeu que dans l’état d’esprit face au premier du classement de Ligue 1 Uber Eats. Une performance des grands soirs qui prouve que ce groupe peut aller chercher n’importe qui cette saison. La fête fut belle. Elle n’est pas passée loin d’être sublime. Mais tout de même, merci Messieurs.

fiche technique

RC Lens-Paris SG (1-1)

Mi-temps (0-0)
Les buts : RC Lens : Fofana (61'), Paris SG : Wijnaldum (90'+2).
Avertissements : RC Lens : Médina (47’). Paris SG : Verratti (62’). 
RC Lens :  Leca - Clauss, Gradit, Danso, Médina, Frankowski - Doucouré, Fofana (c) - Kakuta (Sotoca, 54'), Pereira Da Costa (Cahuzac, 79') - Kalimuendo (Haïdara, 79').
Paris SG : Navas - Hakimi, Kimpembe, Marquinhos (c), Bernat - Pereira (Gueye, 70'), Verratti, Paredes (Wijnaldum, 70') - Messi, Di Maria, Icardi (Mbappé, 70').

le débrief

rclens.fr