RC Lens-Lille OSC (2-2 ; t.a.b 4-3) : Incroyables Lensois ! | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 05/01/2022 à 00h45

Quelle performance ! Mené au score pendant plus de 90 minutes, le Racing a renversé le champion de France et décroché une séance de tirs au but dans les dernières secondes de la rencontre grâce à son capitaine Seko Fofana, auteur d’un doublé. Un Wuilker Farinez décisif et le sang-froid des tireurs artésiens ont ensuite permis de remporter ce derby du nord gagné avec caractère. L’aventure Coupe de France continue !

compte-rendu
RC Lens-Lille OSC (2-2 ; t.a.b 4-3) : Incroyables Lensois !

 

La magie de la Coupe de France. Le tirage au sort a offert un nouveau derby à l’occasion de ces 16es de finale. Le dixième entre Artésiens et Lillois dans cette compétition. Un match qui permet au Racing de se remettre rapidement dans le bain après une courte trêve. Les Sang et Or, en difficulté en championnat, ont à cœur de débuter 2022 de la meilleure des manières en poursuivant leur parcours en Coupe de France. Un vrai défi face à un LOSC qui reste sur deux victoires consécutives toutes compétitions confondues.

Franck Haise mise sur un onze de départ semblable aux rencontres de championnat. Comme habituellement en Coupe, on peut noter par ailleurs la présence de Wuilker Farinez dans les cages tandis que Florian Sotoca est de retour dans le onze aux côtés d’Arnaud Kalimuendo avec David Pereira da Costa en numéro 10.

RC Lens-Lille OSC (2-2 ; t.a.b 4-3) : Incroyables Lensois !

 

Les débuts sont animés côté lensois avec un Jonathan Clauss très remuant. Le latéral droit offre de belles situations grâce à des centres millimétrés, d’abord pour Arnaud Kalimuendo puis pour Florian Sotoca. Les hommes de Franck Haise dominent les 20 premières minutes et multiplient les assauts sur la cage lilloise, bien gardée par un Grbic décisif sur sa ligne. Le LOSC se met ensuite en marche et, avec un froid réalisme, va ouvrir le score à la 29e minute par l’intermédiaire d’Onana d’une tête à bout portant (0-1). Le break ne se fera pas attendre puisque quelques minutes plus tard, le même Onana double la mise à l’entrée de la surface (0-2). Le jeu artésien se fait plus terne malgré une bonne occasion de Jonathan Clauss à la 39e minute. C’est donc avec deux buts de retard que les Sang et Or regagnent les vestiaires. Un score sévère pour des Lensois qui avaient idéalement débuté cette rencontre. Mais abandonner n’est pas lensois…

Seko Fofana, ce héros

Le début de seconde période est plus calme. Les deux équipes sont moins précises et peu d’occasions sont à signaler. Il faut attendre les premiers changements de la partie pour voir le jeu offensif artésien se débloquer grâce notamment à la première apparition de la recrue hivernale Patrick Berg. À peine entré en jeu, Wesley Saïd combine avec Arnaud Kalimuendo. Le premier nommé décale astucieusement Seko Fofana dont la frappe transperce l’arrière-garde lilloise (1-2). Le capitaine redonne vie à ses coéquipiers ! Pour son retour à la compétition, Wesley Saïd délivre une passe décisive ô combien importante pour son équipe. Plus entreprenants et de nouveau dans le match, les Lensois jouent tous les coups à fond. Gaël Kakuta apporte sa fraîcheur et sa vista pour animer les phases offensives. Lille procède par des contres tranchants et est presque sur le point de se mettre à l’abri à la 84e minute mais la tentative de Yazici heurte le poteau.

C’est dans le temps additionnel que la machine artésienne s’emballe. Le jeune joueur « Made in Gaillette » Ibrahima Baldé se crée deux superbes occasions dans la surface avec tout d’abord une frappe contrée in extremis par Botman puis un tir puissant qui s’écrase sur le montant du LOSC. Corentin Jean y va aussi de sa tentative avec une frappe enroulée stoppée par Grbic. Et puis la magie… Dans les ultimes instants, Seko Fofana hérite du ballon sur le flanc gauche, se déjoue de la défense et décoche une frappe pleine de justesse qui trouve le poteau rentrant de Lille. Ça fait 2-2, le banc exulte et s’en va congratuler son capitaine. Un moment unique.

RC Lens-Lille OSC (2-2 ; t.a.b 4-3) : Incroyables Lensois !

 

La nouvelle formule de la Coupe de France laisse donc place à une séance de tirs au but. D’un sang-froid exemplaire, les artificiers lensois sont les plus précis et ne manquent qu’un seul penalty. Wuilker Farinez est également décisif lors du cinquième tir lillois en repoussant la frappe de Sanches d’un superbe plongeon. Seko Fofana, toujours lui, se charge de finir le travail avec un nouveau poteau rentrant (t.a.b 4-3).

Un scénario dingue, une mentalité à toute épreuve et un Seko Fofana en mode Captain Seko. Ce dixième derby du nord en Coupe de France a été absolument grandiose. Une performance qui lance l’année du Racing et le met dans de bonnes dispositions pour la réception de Rennes samedi 8 janvier. Bravo Messieurs et merci !

 

fiche technique

RC Lens-Lille OSC (2-2 ; t.a.b 4-3)

Mi-temps (0-2)

Les buts : RC Lens : Fofana (67’, 90’+5). Lille OSC : Onana (29’, 33’)

Avertissements : RC Lens : Fofana (90‘+5). Lille OSC : Mandava (72'), Grbic (90').

RC Lens : Farinez – Médina, Danso (Berg, 75’), Wooh, Clauss, Frankowski (Jean, 63’) – Doucouré, Fofana – Pereira Da Costa (Kakuta, 63’), Sotoca (Saïd, 63’), Kalimuendo (Baldé, 86’).

Lille OSC : Grbic – Mendava, Embalo, Fonte, Botman, Gudmundsson (Lihadji, 74’) – Bamba, Onana, Gomes (Pied, 85’) – Sanchez, Yazici (Dabila, 90’+4).

Le débrief

rclens.fr