RC Lens-FC Nantes, l'avant-match | RC Lens
Partagez cet article

Publié le 28/10/2023 à 11h37

S’unir pour faire vibrer l’antre artésien face au FC Nantes. Après un nul glané sur la scène européenne (1-1 contre le PSV), le Racing retrouve le championnat ce samedi à 21h. Forts de leurs sept matchs sans défaite toutes compétitions confondues, les hommes de Franck Haise auront à cœur de retrouver le goût de la victoire !

Le contexte

Après deux nuls de rang (contre le Havre AC et le PSV), les Lensois enchaînent avec une troisième rencontre en huit jours. 14es du championnat de Ligue 1 avant d’affronter le FCN, les coéquipiers de Brice Samba veulent se donner de l’air au classement. Restants sur un succès (2-1 face à Toulouse) et un partage des points (1-1 contre Lille) à domicile, ils pourront compter sur leur 12e homme venu une nouvelle fois en nombre. Le stade Bollaert-Delelis affiche complet pour la 33e fois consécutive toutes compétitions confondues.

Le FC Nantes avance de son côté à pas « d’éléphant ». En glanant 12 points sur 15 possibles lors des cinq dernières parties, les hommes de Pierre Aristouy se trouvent à la 7e place après neuf journées et débarquent dans l’Artois avec le plein de confiance. Présent dans le groupe après une blessure, Ignatius Ganago (passé par Lens entre 2020 et 2023) fera son retour dans l’enceinte artésienne.

RC Lens-FC Nantes : Angelo Fulgini
La stat'

16 Le FCN a inscrit 16 buts en Ligue 1 sur l’exercice 23-24. C’est son meilleur total à ce stade de la saison depuis 1994/95. 

RC Lens-FC Nantes : Przemyslaw Frankowski
Le système tactique

De retour sur les bords de l’Erdre en 2017 après avoir porté la tunique jaune et verte entre 1994 et 2004, Pierre Aristouy prend d’abord les rênes de la réserve (qu’il réussit à faire monter en N2 dès son arrivée) puis des U19 (avec lesquels il termine Champion de France en 2022). Nommé à la tête de l’équipe première en mai dernier, le tacticien de 43 ans parvient à maintenir le club dans l’élite lors de l’ultime journée, grâce à un succès 1-0 face au SCO d’Angers. Reconduit par le board nantais pour deux années supplémentaires, il s’appuie sur des principes de jeu fondés sur les phases de transitions et la capacité à agir rapidement en contre.

Basant sa formation en 3-4-3 lors des quatre premières journées (2 nuls et 2 défaites), le coach des Canaris s’est ravisé pour un 4-2-3-1 semblant lui offrir de meilleurs résultats (4 victoires et 1 défaite).

Dépourvu de Ludovic Blas (parti au Stade Rennais cet été), il peut néanmoins s’appuyer sur des hommes clés du dernier exercice. Parmi eux, le gardien Alban Lafont (242 capes en Ligue 1), le défenseur Jean Charles Castelletto, le milieu de terrain et néo-capitaine Pedro Chirivella ou encore les attaquants Moses Simon (voir rubrique suivante) et Mostafa Mohamed (buteur à 5 reprises cette saison).

Malgré tout, son effectif a connu quelques changements l’été dernier. Dans le secteur défensif d’une part, avec la venue notamment du turc Eray Comert (6 titularisations) ou encore de l’ancien lensois Jean-Kévin Duverne. Mais également sur le plan offensif où Mathis Abline et Adson proposent d’autres possibilités à l’entraîneur. En revanche, le Brésilien Douglas Augusto, arrivé fin août pour renforcer l’entrejeu des Jaune et Vert, n’est pas disponible.

RC Lens-FC Nantes : Pierre Aristouy
Le joueur à suivre

Il est le principal dynamiteur du onze nantais. Moses Simon, déjà auteur de 4 passes décisives et deux réalisations cette saison, semble avoir retrouvé de sa superbe. Arrivé au FC Nantes en 2019 en provenance de Levante, il s’impose rapidement comme un élément incontournable du onze (en témoigne ses 28 titularisations à ses débuts).

Après un exercice 22-23 plus difficile (4 buts et 5 passes décisives en 46 matchs), Pierre Aristouy – comme ses prédécesseurs - en fait un de ses hommes de base cette année. Titulaire à chacune des rencontres sur le flanc gauche, il a notamment signé une prestation étincelante face au FC Lorient (1 but et 2 assists).

Et Lens est une formation qui réussit plutôt bien au virevoltant numéro 27. En comptant 3 réalisations face aux Artésiens en Ligue 1, le Racing est l’équipe contre qui Moses Simon a le plus marqué dans l’élite. À l’aube de cette 10e journée, il apparaît ainsi comme une véritable menace, que la défense sang et or devra surveiller comme le lait sur le feu.

RC Lens-FC Nantes : Moses Simon

rclens.fr