Walid Mesloub : « Je veux les défendre ! » | RC Lens
Partagez cet article

Le Racing Club de Lens s’est incliné le week-end dernier lors du derby face à Valenciennes. Les Sang et Or perdent par la même occasion leur capitaine Walid Mesloub, expulsé après le coup de sifflet final pour une altercation avec le Valenciennois Elhadj Dabo. Le milieu de terrain artésien, qui a écopé de deux matchs de suspension par la LFP, regrette et revient pour rclens.fr sur cette fin de match mouvementée…

Entretien

Walid, la tension et la déception sont retombées quelques jours après le derby perdu face à Valenciennes. Peux-tu revenir pour nous sur cette fin de match et le carton rouge reçu après le coup de sifflet final ?

« C’est un match que nous n’avons malheureusement pas pris par le bon bout. Cela arrive. Nous étions frustrés par notre performance, déçus également de ne pas avoir donné le sourire à nos nombreux supporters qui avaient fait le déplacement. Comme à chaque fin de match, je suis allé saluer les arbitres. J’ai d’ailleurs été félicité par Monsieur Palhies pour l’état d’esprit et le fair-play démontrés pendant la rencontre. Puis comme d’habitude, j’étais attentif au comportement de mes équipiers, voir si l’on se dirigeait vers nos supporters pour les remercier de leur soutien malgré la défaite. C’est là, que j’ai vu Elhadj Dabo chambrer le mur lensois en tendant l’oreille. Je considère que le respect est une valeur essentielle dans la vie et j’ai estimé qu’il en manquait cruellement. J’ai donc couru vers lui pour le rappeler à l’ordre et le repousser vers ses supporters. J’aurais d’ailleurs fait la même chose si un de mes partenaires avait chambré le camp adverse. On m’a toujours appris à rester humble et être respectueux avec tout le monde. Je tiens à préciser qu’à aucun moment je ne l’ai insulté ni violenté. J’ai certes été véhément mais je n’ai pas dépassé la ligne rouge. »

Puis cela s’est emballé par la suite...

« Il y a eu pas mal de confusions... Les autres joueurs valenciennois n’ont pas tout vu et n’ont pas compris mon intention. Sincèrement, je ne pensais pas que ça allait s’envenimer de cette manière. Encore une fois j’étais frustré et énervé par notre prestation. Le comportement de Dabo, j’ai envie de l’excuser parce qu’il est jeune et qu'il n’a pas peut-être pas encore tous les codes. C’est sans doute l’un de ses premiers derbys de sa carrière. Avec l’expérience, on sait que dans ces moments-là les supporters ont encore plus horreur de la provocation. On sentait qu’il y avait un peu d’électricité en tribune et qu’il ne fallait pas en rajouter. Je me suis même dit qu’il fallait que je l’empêche de trop s’approcher des gradins. »

Tu regrettes ton comportement ?

« Je ne regrette pas mon intention. Avec le recul je regrette la façon dont cela s’est passé. En tant que capitaine et joueur du RC Lens, nous avons un engagement moral avec le blason sang et or. Nous nous devons d’être exemplaires. Je n’ai pas la réputation et le comportement d’un joueur violent. Je n’oublie pas que le foot reste un jeu et doit procurer du plaisir aux joueurs et aux spectateurs. J’ai une pensée pour tous les gamins qui étaient en tribune. Ce n’est pas l’exemple à montrer. Mais encore une fois, je ne pourrai jamais tolérer que l’on manque de respect aux supporters. On vit quelque chose de fort et de particulier avec eux depuis le début de la saison. Ils nous soutiennent et je veux les défendre... Je reverrai par contre ma manière d’agir. »

Propos recueillis par Leïla Talbi - rclens.fr